Tribute To Noir Désir - Les Filles Du Désir [french rock]

by Various Artists Compilation

supported by
/
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.

about

"La rencontre de certains avec la musique de Noir Désir débute par un malentendu. En 1989 le clip de « Aux sombres héros de l'amer » (single de Veuillez rendre l'âme...) tourne en boucle sur M6, la nouvelle chaîne de clips. La même année, Noir Désir rafle le Bus d'Acier, récompense que l'on croyait dévolue aux cultes Bérurier Noir. D'un noir à l'autre, nous avions opté pour les plus sauvages, les plus aisément référençables et Noir Désir ne cadrait pas avec la domination du "rock alternatif".

Car Noir Désir avec son mini-album de 1987, Où veux-tu qu'je r'garde ?, c'est un ovni : ça a le goût de la variété qui passe à la télé, le chanteur a une gueule d'ange, les paroles en français sont poétiques et sérieuses et la musique ne ressemble à rien de ce que nous connaissions. Il faudra quelques années de plus pour découvrir la richesse du Gun Club, la Passion qui animait Théo Hakola et enfin comprendre que, non, Noir Désir n'était pas un faux groupe de rock...

Les choses s'emballent vraiment en 1991 avec Du Ciment sous les plaines porté par un son bien plus brut. Référence culturelle, Bertrand Cantat se voit offrir un rôle de porte-parole générationnel, du fait de morceaux où politique, poésie et sentiments se conjuguent. L'enthousiasme qui entoure Noir Désir est inédit en France puisque les médias classiques soutiennent le groupe et que le public le plus varié se bouscule à ses concerts. On pense évidemment à Téléphone, mais les Noir Désir sont plus infréquentables. Cantat se casse la voix, le groupe s'engage résolument à gauche, en dépit des apparences. Sa maison de disques (une major à l'époque des labels indé) voit débouler des albums de plus en plus rugueux, et contre toute attente, le public suit. Avec Tostaky, Noir Désir puise dans le rock le plus coriace, citant régulièrement l'influence du hardcore de Fugazi. Quelque part, Noir Désir prépare les télés et radios françaises à l'arrivée de Nirvana et au retour du rock à guitares. C'est que le groupe aura constamment eu la modestie de transmettre des références avec sa musique, de renvoyer à ses sources, élevant le débat et les connaissances musicales. Même si on ne retiendra pas le groupe pour ses reprises en anglais, Noir Dès se donnait le droit d'expérimenter avec sincérité ; on peut aussi souligner l'humour des textes et les jeux avec les codes musicaux (ah, les castagnettes de « Le Zen Emoi » !).

Et puis, il y a les concerts. Le line-up de départ reste soudé de longues années ; uni sur scène, le groupe vient tout casser, délivrant des versions cataclysmiques de ses morceaux. La ferveur du public est incroyable. On se demande comment le groupe peut tenir un tel rythme.

Disparition, mûrissement, échanges, projets personnels. Le vide laissé entre deux disques permet à une génération de sauter dans le train en marche du rock à la française. Les groupes officiant dans la continuité sont légions (Morituri, Luke, Tongz...) et il devient difficile de chanter en français avec des guitares sans sonner comme Noir Dès.

666.667 Club déboule en 1996 : le groupe surprend et conquiert une nouvelle génération ; il lance de nouvelles piques, de plus en plus politiques – encore trop molles soutiendront les plus extrêmes de nos confrères. Les clips tournent tant et plus sur les télés, le groupe est assailli de demandes de soutien qu'il honore de sa présence ou par des titres inédits. Insaisissable, il se lance dans un projet étrange pour sa maison de disques : un album de remixes, One Trip One Noise, dans lequel la crème de la scène rock casse les titres de départ, présentant des pistes pour un autre Noir Désir...

Des Visages, des Figures sonne dès sa sortie comme un album ultime. Une vaine polémique sur les talents de prédicateur de Cantat (le texte du « Grand Incendie » fait-il référence au 11 septembre 2001 ?) propulse le disque au sommet des ventes. La droite est remontée contre le groupe qui désormais s'attaque à un autre héritage : la chanson française. Cantat reprend l'émotion où l'ont laissée Ferré, Brassens, Brel et Gainsbourg. Brigitte Fontaine vient gueuler avec le groupe sa haine des riches gens et d'une Europe corrompue, Alain Bashung se rapproche de celui qui fait lien entre plusieurs générations.

Vient le drame et son cortège d'articles assassins. Un artiste se retrouve muré dans le silence. Un groupe meurt sans pouvoir donner des pistes sur ce qu'il serait devenu. Noir Désir, le grand frère d'une scène, n'est plus. Reste le vide sous ces ponts, entre les espoirs des années 80 et la chute des années 2000, entre le romantisme individuel et la conscience collective, entre le rock indépendant et la musique de stade.

Aujourd'hui, des femmes apportent leurs voix et revivifient le groupe. Des artistes de la base, qui ont grandi avec Noir Désir dans une oreille. Des artistes mues par la simple envie de rendre hommage. Des femmes, non pas par goût de la provocation, mais parce que la voix de Cantat possédait une aura qui ferait souffrir les comparaisons. Des femmes pour que la musique vole une nouvelle fois, portée par ces Elles du Désir.

Sylvain Nicolino (Obsküre Magazine)"

credits

released October 29, 2014

Réalisation & sélection par Pedro (2012)
compilation masterisée par Kez Le Zek
pochette version UPR réalisée par l'Atelier Belle Lurette
photo originale par Amo Passicos
@ tous les textes et musiques originales sont de NOIR DESIR

tags

license

all rights reserved

about

UNKNOWN PLEASURES RECORDS France

We spit from a great height on the idea of a system that reduces music to a minor role.
Music is an art- form, and its independence is essential in order to be able to offer up authentic artists, who operate from beyond the scope of any business propositions and sclerotic production lines. Unknown Pleasures Records is the answer to the lifelessness and mediocrity of the current music scene. ... more

contact / help

Contact UNKNOWN PLEASURES RECORDS

Streaming and
Download help

Shipping and returns

Redeem code